Vous êtes ici : Accueil Prochaines Animations "La Femme Intérieure", spectacle GRATUIT pour adultes à la Médiathèque de Waldighoffen le 13 avril 2012 à 20 h

Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

« Août 2019 »
Août
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Votre météo
La newsletter de la Médiathèque
Abonnez-vous à la newsletter de la Médiathèque et restez informé de son activité.



 

Espace de discussion

Actions sur le document

"La Femme Intérieure", spectacle GRATUIT pour adultes à la Médiathèque de Waldighoffen le 13 avril 2012 à 20 h

De et avec Constance FELIX, spectacle pour adultes présenté par la Médiathèque Départementale dans le cadre de son cycle "BIBLIOTHEQUES à la UNE, sexe, conférences et vidéos", le vendredi 13 avril 2012
What
  • Médiathèque de Waldighoffen
  • Bibliothèques à la une
  • Constance FELIX
  • La Femme Intérieure
  • Médiathèque Départementale
Quand ? Le 13/04/2012,
de 20:00 à 21:00
Où ? Salle associative du Forum à Waldighoffen, rue des Ecoles
S'adresser à Christiane VALLIN
Téléphone 03 89 68 94 40 (Médiathèque) ou 06 89 75 96 72 (Ch. Vallin)
Participants Constance FELIX
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Du 10 au 21 avril, la Médiathèque départementale du Haut Rhin organise la troisième édition de la manifestation «Bibliothèques à la Une», en partenariat avec les bibliothèques du Haut-Rhin.
Cette manifestation a pour ambition d’engager une discussion autour des grandes questions d’actualité et de réaffirmer le rôle des bibliothèques comme lieux de débats et d'échanges.
Cette édition est consacrée à la sexualité : aborder la question du sexe dans les bibliothèques peut sembler décalé… ou à l’inverse, banal tant la sexualité est surexposée et surmédiatisée dans notre société. Une société hypersexuée, où paradoxalement, parler simplement et sérieusement de sexe devient tabou.
Alors venez en discuter lors des différentes actions proposées dans les bibliothèques haut-rhinoises, pour débattre et cerner toute la complexité de ce sujet, d’apparence seulement, facile : des rencontres avec le Professeur Nisand et le célèbre philosophe André Comte-Sponville, des projections de films documentaires mais également des spectacles (comme ici à Waldighoffen le vendredi 13 avril 2012).

Crédits photos : C.F.
LA FEMME INTERIEURE, de Constance FELIX

Théâtre

Plein de tendresse et d’humour, ce conte initiatique est le trajet intérieur d’une femme en quête de sa féminité et de sa sexualité.

De sa famille, il ne lui reste que le mensonge. 

De son enfance, elle ne garde qu’un boulet qu’elle a sur l’épaule et une chaîne qu’elle porte au cou. 

Comment vivre alors sa vraie vie de femme ? 

Les personnages qu’elle croise dans ses rêves aideront-ils l’éveil de sa sexualité ? 

Et si, au fond d’elle même, il y avait une perle ?…

Comédienne de formation, Constance Felix relie dans ce spectacle conte et théâtre et nous embarque vers le fantasme et la magie … dans un décor planté dans les toilettes !

Ecrit et joué par Constance Félix et mis en scène par Nadia Rémita
Création sonore : Albin Lebossé / Décor : Pierre Pannetier

C'est un conte moderne et plein d'humour qui détourne l'histoire de Cendrillon et parle de la transformation en femme d'une petite fille, mêlant fantasmes, onirisme, romantisme et réalisme cru. La mise en scène joue sur le décalage permanent. 

Elle est née avec un boulet sur l'épaule et une chaîne autour du cou. Au son d'un cor, elle découvre la sexualité en un chemin initiatique semé de rencontres : un éléphant, une huître, un prince charmant bien sûr et, encore plus sûrement : un satyre. Peu à peu, elle va découvrir, nichée dans l’ombre de son boulet, sa perle...

Un extrait : "J’épanchais mon manque de tendresse avec les lapins. Je les adorais. J’avais bien un peu peur de leurs griffes mais leur pelage était si doux que j’aimais à les serrer contre mon cœur. Depuis quelques temps, j’avais l’étrange impression d’être espionnée. J’entendais le bruit des feuilles qui crissaient sous un pas lourd, je n’osais pas me retourner... Soudain j’ai vu une trompe sortir de derrière un buisson... Je lâchais le lapin que j’avais dans les bras. Désolée de mon geste... Je l’attrapais... Par les oreilles... Je lui brisais le cou... Le froid de la mort et la douce chaleur du lapin dans mon cœur ! La trompe m’enlaça. Je cherchais à m’en échapper mais elle ne me lâchait pas. Elle me caressait doucement, s’attardant dans les recoins de ma féminité !"...

Une vidéo pour se faire une idée (théâtre Les Déchargeurs - Paris - 1001 Contes) :

Renseignements et inscription (le spectacle est gratuit, mais il faut s'inscrire pour une bonne organisation) à la Médiathèque Nathan Katz (03 89 68 94 40) ou directement auprès de Christiane Vallin (06 89 75 96 72)