Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Au fil du temps… Histoire et mémoire Histoire de Waldighoffen Waldighoffen au 15e siècle
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Waldighoffen au 15e siècle

Destruction du château et du village suite aux conflits en Habsbourg et Confédérés. Reconstruction d'une petite chapelle.

1444

Les Armagnacs envahirent le Sundgau pour venir au secours de l’empereur d’Autriche en lutte avec les Confédérés et les Bâlois. Hermann et Jacques d’Eptingen mirent leur château inexpugnable de Waldighoffen, à la disposition du Dauphin, le futur roi Louis XI, placé à la tête des Armagnacs. Du 23 au 28 août 1444, le Dauphin s’y installa et dirigea l’attaque décisive contre Bâle. Le 26 août, une bataille meurtrière se déroula à Saint-Jacques sur la Birse et vit la défaite des Confédérés.

1445

Les Armagnacs venaient à peine de quitter le Sundgau, que les Confédérés, assoiffés de vengeance, assiégèrent la forteresse de Waldighoffen où avait séjourné le Dauphin l’année précédente. Le 20 mai 1445, château et village furent réduits en cendre. Le 30 avril 1449, les Bâlois détruisirent, grâce à leur bombarde le château du Blochmont appartenant de longue date aux nobles d’Eptingen.

1468

Hermann II d’Eptingen, toujours au service de la maison d’Autriche, accéda aux fonctions de gouverneur de la Haute Alsace (Landvogt). Il dirigea en 1474, le procès contre Pierre de Hagenbach. En 1476, quand éclata le conflit entre Charles le Téméraire, duc de Bourgogne et les Suisses, Hermann est à la tête des troupes que les évêques de Bâle et Strasbourg demandèrent pour secourir les Confédérés à Grandson. A la bataille de Nancy en 1477, il commanda l’infanterie rhénane et lorraine, envoyée par l’archiduc Sigismond.

Une première chapelle datant probablement de la fin du 14e siècle fut édifiée par les nobles d’Eptingen. Après sa destruction en 1445 par les Confédérés, une petite église fut reconstruite qui ne fut qu’une église secondaire, la paroisse ne constituant qu’un vicariat dépendant de Grentzingen.

baptistère ancienne église

Baptistère dans l'ancienne église