Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Au fil du temps… Histoire et mémoire Le Löwenburg, domaine en terre suisse, visité par le Cercle d'Histoire le 17 mai 2012 : lieu passionnant et magnifique à découvrir
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Allez visiter le domaine et le château du Löwenbourg, le Cercle d'Histoire l'a fait et vous montre : histoire, monuments et nature

Première sortie annuelle des membres du Cercle d'Histoire de Waldighoffen le 17 mai 2012; découverte du domaine et du château du Löwenbourg en Suisse, près du Moulin Neuf.


Dessin à la plume de René Minéry : le domaine du Löwenbourg

Plusieurs orthographes du domaine sont valables : Loewenburg, Loewenbourg, Löwenburg ou Löwenburg.
Mais un seul lieu que nous avons décidé de vous faire connaître. Le 17 mai 2012, le Cercle d'Histoire a visité le domaine et les ruines du château du Löwenbourg.
Vous trouverez dans cet article les rubriques suivantes :
La situation géographique du lieu,

Son
histoire,

L'histoire de
la famille des Loewenbourg,

Les
photos de la sortie du 17 mai 2012 (photos de la ferme, du musée, de la chapelle et du château, de la ballade et des excursionnistes). 

Où se trouve le Löwenburg ? (cliquez sur les images pour mieux les voir)

Vous arrivez par Kiffis ou par Lucelle vers le Moulin Neuf pour entrer en Suisse :

   

A gauche une carte de la commune de Pleigne sur laquelle vous voyez Lucelle et le Löwenburg.

A droite une carte ancienne sur laquelle nous avons entouré de rouge Waldighoffen et le Löwenburg.

La géographie du lieu :

Le Löwenburg comprend le domaine, magnifiquement entretenu, qui est une ferme en fonction et dans lequel vous trouvez le musée et la chapelle, ainsi que le château en ruines, que le groupe est allé visiter.
Vous pourrez voir ci-dessous les photos de ces différents lieux visités le 17 mai par les membres du cercle d'Histoire.

Ci-dessous vous voyez, avec Google Maps, les emplacements respectifs :

Le château occupe la crête attenante au Sud de la ferme de LOEWENBOURG, à proximité de l'ancien passage du Jura entre l'Alsace et le Sornegau.

L'histoire du château :

Au 10e siècle, un premier château en bois est édifié par une famille noble du Sundgau originaire de la vallée de Waldighof. À cette époque, Loewenbourg faisait partie des terres appartenant à la couronne de Bourgogne. Il ne reste rien de la construction en bois, et cette première occupation n'est attestée que par des trouvailles provenant du cône de détritus.

La construction en pierre fut édifiée vers 1200 par les seigneurs de Loewenbourg, avec un mur d'enceinte, l'embrasure en grès des fenêtres et des portes présentait un profil gothique. Au milieu du 13e siècle, on édifie sur trois étages une tour d'habitation de plan presque carré dans la partie Est, le rez-de-chaussée comprenait un corridor central avec des écuries placées sur les côtés et une cave enfoncée dans le rocher. Les pièces d'habitation et de réception se trouvaient aux étages supérieurs.
L'accès au château s'effectuait par l'Ouest à travers deux portes. Dans la partie Nord-Ouest s'élevait le beffroi avec des murs de trois mètres d'épaisseur. Une citerne et un four furent installés dans la partie Ouest. L'accès au château, qui allait du glacis Ouest à la paroi Nord du rocher en traversant le fossé, fut renforcé par des murs d'enceinte et par deux grandes portes.

Le château fut entièrement détruit par les flammes peu avant 1300, mais fut reconstruit. Cette fois-ci on installa des toits en tuile. La présence de vitrage en culs-de-bouteille est attestée dès le 14e siècle. On se chauffait depuis le 12e siècle au moyen de poêles de faïence. Au 14e et au 15e siècle, les carreaux étaient fabriqués à Bâle.

Lors du grand tremblement de terre de Bâle, en 1356, le château fut gravement endommagé, et le beffroi rond dut être démoli. La citerne, elle, fut reconstruite. Au cours du 15e siècle, on rénova la grande porte et le mur d'enceinte. Dans la cour intérieure de la partie d'habitation, on construisit un petit bâtiment couvert de tuiles plates, dont les pièces lambrissées furent dotées de poêles neufs. Dans la partie Est, on aménagea deux terrasses avec des bâtiments secondaires.

Dès 1526, après leur achat par le monastère de Lucelle, les ruines du château, exploitées comme carrière, tombèrent en décrépitude. En avant du château, on installa des fours à chaux.

De 1959 à 1967, la fondation Christoph Merian entreprit de vastes travaux de fouille et de restauration.

La famille des Loewenbourg :

Le château fut construit au 10e siècle par une famille noble du Sundgau. Au 11e ou 12e siècle, elle se sépara en plusieurs branches : les Loewenberg, les Steinbrunn et les Heidwiller. Depuis l'an 1200 environ, un lion figurait dans les armoiries des Loewenberg. La famille et le château prirent le nom de l'animal héraldique. L'appellation "Loewenbourg" n'est attestée que depuis la fin du 16e siècle.

La famille noble de Loewenberg est mentionnée pour la première fois en 1235 avec Henri 1er. Environ 7 km2 de forêt et de pâturage leur appartenaient dans la vallée peu peuplée de la Lucelle. Mais la majeure partie des biens de la famille étaient concentrés dans le Sundgau. À l'origine soumis au droit allodial (terre de pleine propriété), Loewenbourg devint au milieu du 13e siècle propriété féodale du comte de Ferrette. En 1271, il fut vendu à l'évêque de Bâle.

En 1270, une branche des seigneurs de Loewenbourg s'établit à Bâle, sur le Heube. Ainsi, ils entrèrent en contact étroit avec la noblesse bâloise. Vers 1370, toutes les propriétés des Loewenberg revinrent par la fille héritière Katharina aux Münch de Münchenstein, qui conservèrent le château et la seigneurie comme fief d'Autriche et de Ferrette jusqu'en 1526.

Les membres de la famille Münch utilisèrent Loewenbourg comme base pour leurs expéditions contre la noblesse bourguignonne de Franche-Comté.

En 1465, un bataillon soleurois, sous le commandement de Niggli Karli, occupa Loewenbourg, qu'il dut cependant quitter suite à une sentence arbitrale présidée par l'évêque de Bâle. Dès la fin du 15e siècle, la situation économique obligea les Münch à se séparer petit à petit de leurs biens. En 1526, ils durent abandonner Loewenbourg qui fut acquis par le monastère de Lucelle. Les moines laissèrent le château tomber en ruine.

Les photos du Löwenbourg prises par J.Haas et F.Hoff le 17 mai 2012, jour de la sortie du Cercle d'Histoire de Waldighoffen :

(Organisation de Joseph et Bernadette Haas, guide du jour : Odile Gissinger, et toute une équipe de joyeux lurons pour le repas).