Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Au fil du temps… Histoire et mémoire Nathan Katz, poète du Sundgau
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Actions sur le document

Nathan Katz, poète du Sundgau

Nathan Katz, poète du Sundgau célèbre la beauté de la langue, des paysages, les légendes, la joie de vivre dans ses poèmes et ses pièces de théâtre.

Naissance d'un poète

Nathan Katz né le 24 décembre 1892 à Waldighoffen dans la maison d’angle de la rue de Bâle et de la rue Joffre. A cette époque, son père n'avait pas encore construit la boucherie de l'autre côté de la rue. L'oeuvre théâtrale de Schiller émerveilla le jeune Nathan que la soif de savoir poussa à acquérir, chaque fois que ses économies le lui permettaient, un nouveau chef-d'oeuvre. Il entra à l'usine "Les Fils d'Emmanuel Lang" comme jeune employé à l'âge de quinze ans et durant ses loisirs il composait ses premiers vers.

La marque de la souffrance

1914, Nathan Katz est mobilisé. Prisonnier des Russes, il rédigea son premier recueil en 1915. De retour en Alsace il gagne sa vie comme représentant en petit matériel pour usines textiles, plus tard comme représentant de commerce chez "Ancel". Il publie son premier ouvrage "DAS GALGENSTÜBLEIN" écrit en 1915 dans le camp de Sergatsch. Il y évoque les malheurs de la guerre et chante son pays natal.

L'Alsacien au coeur de son oeuvre

Il se lie d'amitié avec Hermann Burte (1879-1960 poète, romancier, peintre allemand, auteur notamment de "Wiltfeber der ewige Deutsche. Die Geschichte eines Heimatsuchers. Leipzig 1912.") qui l'engage à écrire en alsacien. Pour lui le dialecte alsacien, dont les racines sont puisées dans l’alémanique, est plus vieux que la langue allemande.

Nathan Katz crée Annele Balthasar en 1924, pièce dramatique en quatre actes. En 1930 il publie le recueil de poésies "SUNDGAUÜ", "D'ARDWIEBELE" et "DIE STUNDE DES WUNDERS". Réfugié à Limoges entre 1940 et 1945, il y fait connaissance de Georges Emmanuel Clancier.

Lors de la Libération de Waldighoffen, il prononce devant le général De Lattre de Tassigny, l'hommage aux morts. Très touché par l'élévation des paroles du poète, le général le fait appeler pour le féliciter : "Avec les armes, j'ai fait mon devoir pour la France, maintenant la Patrie a besoin d'hommes comme vous, aidez-moi."

Après la guerre il occupe le poste de bibliothécaire à la Bibliothèque Municipal de Mulhouse jusqu'à sa retraite en 1958. Cette année-là paraît Sundgau "O LOOS DA RÜEF DUR D'GARTE".

La reconnaissance

Elu membre titulaire de l’Académie d’Alsace, il reçoit en 1966 le Oberrheinische Kulturpreis décerné par la «Johann Wolfgang von Goethe Stiftung» plus tard l'Alsace lui décernera le "Bretzel d'Or".

La pièce d'ANNELE BALTHASAR est adaptée pour FR3 par le Théatre Alsacien de Mulhouse (TAM) en 1968 et est jouée avec succès dans la grange de Bendorf en 1977. L'association Jean-Baptiste Weckerlin publie deux récits de Nathan Katz : "S'ROSELE" et "D'GSCHICHTE VUM E ROLLI".

La biographie de Nathan Katz

Deux ouvrages importants sont consacrés à l'oeuvre et au talent du poète :

  • Yolande Siebert : "NATHAN KATZ" : Poète du Sundgau
  • Victor Hell : "NATHAN KATZ" - Itinéraire spirituel d'un poète alsacien.

Il meurt à Mulhouse le 12 janvier 1981.

Nathan Katz chante les coutumes du Sundgau, ses légendes, sa joie de vivre et célèbre la beauté de sa langue. Nathan Katz a toujours été le poète du Sundgau, ses poésies respirent l’odeur du terroir, l’irrésistible attrait des paysages. A contre-courant des idéaux nationalistes de son époque, son oeuvre anticipe les relations franco-allemandes sans idéologie politique et raciale.

Ci-dessous la maison natale de Nathan KATZ à Waldighoffen (dessin de René MINERY)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

maison natale de Nathan Katz


12 janvier 2011: les 30 ans du décès de Nathan Katz (documents audio, vidéo et photos)

Waldighoffen s'est souvenu de Nathan Katz au moment du 30e anniversaire de son décès ; la Médiathèque en a fait le thème de son 2e anniversaire. Vous pourrez, entre autres, écouter un document audio exceptionnel et voir une vidéo de René Minéry interviewé par Bénédicte Keck (France 3 Alsace)