Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Au fil du temps… Revue de presse Revue de Presse 2011 2011/02/13 - DNA - Waldighoffen/Expo-Habitat Innovation, investissement, intelligence
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo

 


 

Espace de discussion

Actions sur le document

2011/02/13 - DNA - Waldighoffen/Expo-Habitat Innovation, investissement, intelligence

Article des DNA " Waldighoffen/Expo-Habitat Innovation, investissement, intelligence" paru le 13 février 2011.

Article DNA : Waldighoffen / Expo-Habitat Innovation, investissement, intelligence

 

Photo illustrant article DNA : Innovation, investissement, intelligence

Vendredi soir, organisateurs et élus ont procédé à l'inauguration de la 28e Expo-Habitat de Waldighoffen. Les discours ont été l'occasion pour chacun de faire passer son message.

Comme d'habitude, un imposant panel d'élus ainsi que plusieurs représentants des organisations professionnelles se sont déplacés à Waldighoffen pour l'inauguration officielle de la 28e Expo-Habitat organisée depuis l'origine par Fernand Heinis et ses amis du groupement du bâtiment du Sundgau (GBS).

On avait également mis à l'honneur les responsables de Terre des Hommes (Simon Rey), des Amis de Luppach (Marc Muller) et surtout de l'APEI de Hirsingue (Christian Lerdung), aux premières loges lors du coupé de ruban. Les bénéfices engrangés durant les quatre jours que dure l'exposition profiteront à ces trois associations à vocation humanitaire. Une initiative saluée par tous.

Au moment des discours, Fernand Heinis, qui a ouvert la séquence, a fait fi du protocole, donnant la parole en premier à la sénatrice Patricia Schillinger, « par égard pour les dames et pour se faire pardonner de l'avoir oubliée l'année précédente » ! Morceaux choisis des différentes interventions.

Fernand Heinis : « La vitrine du savoir-faire »

« Au fil des années, des milliers de visiteurs ont défilé ici parce qu'ils se sont rendus compte que les exposants avaient le souci du bien-être des gens ». Et non sans une légitime fierté, Fernand Heinis a rappelé que « le GBS aura 30 ans le 8 mai prochain et c'est le GBS qui construisit le premier immeuble collectif dans un bourg. Depuis, l'idée a fait son chemin. A l'époque nous étions des précurseurs ».

Après quoi, Fernand Heinis a rappelé que « la prospérité des entreprises est gage d'emplois mais il faut éviter d'alourdir les charges ». Il a fustigé ensuite tour à tour la faiblesse des exportations « qui manquent terriblement à la France » et les tracasseries administratives : « On superpose plusieurs parapluies et par-dessus on met un parachute ! Qui ose encore entreprendre ? Regardez ce qui se passe à Durlinsdorf ! ».

Mais pour finir sur une note optimiste, il a mis aussi en exergue l'implication des jeunes et notamment le décor floral réalisé par Aurélie Ruetsch, qui vient de gagner une médaille d'argent aux olympiades des métiers.

Patricia Schillinger : « Les apprentis-artisans au Sénat ! »

Conviée à parler en premier, la sénatrice Patricia Schillinger a souligné : « Je vous soutiens tous car quand on vient ici on se rend compte du travail que cela représente. Au Sénat, on sait qu'on ne peut pas se passer de l'artisanat et, comme tous les ans, nous allons recevoir ces jours-ci les meilleurs apprentis de France. Pour que l'activité reprenne, il faut que chaque maillon s'y mette et le rôle de l'artisanat est primordial ». Et de saluer et mettre en avant les vertus de l'esprit de famille, « sans quoi rien ne peut se faire », en incitant les gens à « consommer, consommer ». Finalement, Patricia Schillinger n'est pas rancunière et le fait qu'un menuisier de sa commune de Hégenheim soit présent à Waldighoffen l'a sans nul doute renforcée dans ses convictions.

Henri Hoff : « Waldighoffen, un bourg-centre qui compte ! »

Après avoir rappelé l'impact économique de l'exposition, Henri Hoff, le maire de la commune, s'en est vigoureusement pris aux chicaneries administratives et à l'omniprésente frénésie sécuritaire qui prédomine. « Il a fallu se battre, car au nom d'un imaginaire risque d'inondabilité, la survie de la manifestation était menacée ». Mais on a laissé passer l'orage et les foudres de l'Olympe pour finalement obtenir un nouveau permis de construire « qui ouvre les chemins de la sérénité ».

Non content de cela, il a fallu digérer le fait qu'une éminente personnalité locale ait omis de citer Waldighoffen parmi les communes qui ont un fort impact économique dans l'arrondissement. « Or Waldighoffen existe et les 30 000 visiteurs qui se rencontrent ici durant un week-end le prouvent. Tout comme le label "ville internet" qui vient de lui être décerné ».

Armand Reinhard : « Triple bravo »

Succint et concis, Armand Reinhard, conseiller général du canton de Hirsingue, a distribué trois bons points. Le premier à la commune de Waldighoffen pour « la qualité de son site internet, justement récompensé », le second à Fernand Heinis « qui sait allier le social et l'économique », le troisième à ses collègues élus « qui ont compris combien il était important de se battre pour obtenir l'implantation d'un supermarché à Waldighoffen, bourg-centre par excellence ». Et de conclure en lorgnant vers le député : « C'est tout bénéfice, même pour Altkirch ; car si nos bourgs-centres vont bien, Altkirch ira bien aussi ! »

René Danési : « Des missi-dominici apportent les infos ! »

Le vice-président du conseil régional et président du syndicat mixte pour le Sundgau (SMS) a beaucoup insisté sur deux principes majeurs : se retrousser les manches et se serrer les coudes. Selon lui, il faut travailler en partenariat avec toutes les composantes de la vie économique. « Le conseil régional, le conseil général, le SMS et les élus en général, ainsi que la chambre des métiers aident les artisans en allant à leur rencontre et encourageant les unions, les regroupements ». Mais le point noir, selon lui, c'est la baisse du travail frontalier qui va affaiblir le pouvoir d'achat. « Dans le Sundgau, il y a peu de création de richesse industrielle. Pour y faire face, commerçants et artisans devront se montrer solidaires ». Et puis il n'a pas oublié de rassurer Henri Hoff : « Waldighoffen sera considérée comme une ville-centre ! »

Jean-Luc Reitzer : « L'artisanat est notre fierté »

Après avoir fait son mea-culpa concernant l'oubli que Henri Hoff lui a reproché, le député a répondu aux interrogations des uns et des autres. « Qui ose encore entreprendre ? Eh bien vous, a t-il dit à Fernand Heinis. Et aussi tous les artisans et exposants qui sont présents ici et qui ont décidé de se battre ». Il est ensuite revenu sur un problème soulevé l'an passé : « Vous aviez critiqué la façon dont les députés avaient imaginé les auto-entreprises. Je peux vous dire que nous en avons pris conscience et des modifications vont survenir ». Concernant Durlinsdorf, il a été très clair : « On n'aurait jamais dû en arriver où nous en sommes car le dossier était connu de tous. La réglementation est stricte et on ne peut pas transiger avec cela. On ne peut rien reprocher à l'administration. Mon seul espoir, et le conseiller général Dominique Dirrig est sur la même ligne que moi, c'est de réussir à sécuriser le site pour gagner un délai nécessaire à l'établissement d'un nouveau dossier d'exploitation. Nous avons deux soucis majeurs : respecter les textes et préserver l'entreprise, les emplois et l'approvisionnement des utilisateurs. Si nous obtenons un répit nous veillerons à accompagner le personnel (formation, chômage partiel). Avec Dominique Dirrig, c'est la direction que nous prenons ».

Charles Buttner : « Vive le Haut-Rhin »

« Tous les chemins mènent à Waldighoffen et réunir 300 exposants tous les ans est un exploit. Vous êtes un capitaine debout, droit, lumineux », a déclaré le président du conseil général du Haut-Rhin à l'adresse de Fernand Heinis, mettant l'accent sur son engagement au service de l'artisanat, du handicap, de la solidarité. « L'expo-habitat est une manifestation emblématique. Le conseil général accompagne les artisans et la création d'entreprises. C'est un enjeu, un ferment, une production de richesses. Il n'y a pas d'économie sans artisans. Oser, vous êtes un signal ». Encouragé par la signature de contrats de territoires sur l'ensemble du département, un fait qu'il considère comme étant une réussite, Charles Buttner, qui se dit très attaché aux relations de proximité, n'a pas hésité a affirmer dans sa conclusion que « le département du Haut-Rhin ne disparaîtra pas ! ».

 

Jean-Pierre Roth

 

Contenus corrélés
Expo Habitat 2011