Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Au fil du temps… Souvenirs Décès de Fernand SCHAFFHAUSER, ancien 1er Adjoint. L'hommage du Maire Henri HOFF.
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Décès de Fernand SCHAFFHAUSER, ancien 1er Adjoint. L'hommage du Maire Henri HOFF.

Fernand Schaffhauser est décédé le 26 janvier 2014, après une longue maladie invalidante, mais toujours avec un esprit clair et des marques d'intérêt pour la chose publique.


Photo remise par Marlyse Schaffhauser

A Dieu, Fernand,

 

Chère Marlyse, chère Famille en deuil, chers Amis du défunt rassemblés aujourd'hui, en corps ou en esprit, autour de Fernand, en ce 31 janvier 2014, pour lui rendre collectivement un dernier hommage.

Je tenais à cette occasion à m'exprimer devant vous au nom de la Municipalité mais aussi de tous ceux qui auront parcouru, ici sur cette terre de Waldighoffen, un bout de chemin avec lui.

"L'homme se découvre et se comprend plus dans le chemin qu'il parcourt que dans la place qu'il occupe"

Venu à WALDIGHOFFEN pour des raisons professionnelles, notre Commune abritant à l'époque une Subdivision et un District d'Électricité de France, Fernand a décidé de s'installer définitivement chez nous avec sa famille, tout en gardant de bons liens avec son village natal Wettolsheim dont il sut nous faire apprécier un certain nombre de "compétences".

Fernand, ton départ à la retraite ne consista pas en un repli sur soi mais au contraire en un nouveau redéploiement vers le service aux autres, tout d'abord pendant de longues années, comme Conciliateur. A ce titre, tu as ainsi apporté à de nombreuses personnes de cette haute vallée de l'Ill le conseil mais aussi souvent le réconfort vers une paix avec les voisins plutôt que dans de longs et coûteux combats juridiques. Combien ont également trouvé, grâce à toi, la clé ou l'orientation vers les Services compétents pour régler de difficiles démarches administratives.

Par la suite, Fernand, tu t'es également retrouvé, à partir de 1990, parmi les membres fondateurs de ce qui devint en 1995 le dynamique Club des "Gens Heureux", regroupant dès le départ une soixantaine de nos Aînés. 2 ans plus tard, tu en pris la présidence pour en assurer ensuite, avec ton épouse, l'animation pendant de longues années. Ainsi, régulièrement, vous apportiez avec lui, chère Marlyse, entouré d'un groupe de véritables amis dans une ambiance conviviale de rencontres réguliéres autour de repas et de chansons, ce lien régulier si précieux entre nos anciens qui bien souvent se seraient retrouvés dans l'isolement. Beaucoup nous ont déjà quittés aujourd'hui, mais vous leur aurez apporté, au soir de leur vie, ce petit rayon de soleil qui change tout, indispensable pour continuer à se sentir intégré dans sa Communauté villageoise.

Fernand, je veux également saluer aujourd'hui ta grande disponibilité au service de notre Commune de WALDIGHOFFEN. De 1995 à 2001, tu fus mon 1er Adjoint pour t'occuper plus particulièrement de nos finances en une période de grandes difficultés économiques pour notre Commune. J'ai ainsi pu apprécier ton aide précieuse, quasi quotidienne, pour m'accompagner à passer ce cap difficile de reconstruction vers le WALDIGHOFFEN d'aujourd'hui.

Après m'avoir accompagné encore de 2001 à 2008 comme Conseiller Municipal, tu n'as depuis pas cessé de t'intéresser au développement de notre village en continuant de m'appeler pour me demander des nouvelles sur nos projets, te réjouir de nos succès ou me signaler tel ou tel problème.

Evidemment, on ne peut résumer en quelques mots ce que fut une vie : toute cette multitude d'engagements quotidiens, parfois dans la joie, souvent dans la peine, la déception ou l'ingratitude...

Aussi, Fernand, au bout de ton chemin terrestre parcouru avec nous, ici à WALDIGHOFFEN, je voudrais simplement rappeler cette courte citation :

"On n'emmène avec soi que ce que l'on aura su donner"

Ce que tu nous as donné, nous continuons à le porter en nous en témoignant déjà aujourd'hui par notre présence partagée avec ta famille.

Chère Maryse, chère famille en deuil, oui, nous partageons avec vous votre grande peine et vous exprimons nos très sincères condoléances. Puissent-elles vous apporter le réconfort et vous ouvrir à nouveau le chemin de l'espérance.

Cher Fernand : A Dieu.

"À Dieu" en 2 mots et Merci de tout cœur.

 

Henri HOFF

Maire de WALDIGHOFFEN