Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Au fil du temps… Souvenirs Décès de l'Abbé Joseph HENLIN, natif de Waldighoffen
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Décès de l'Abbé Joseph HENLIN, natif de Waldighoffen

Mots-clés associés : ,
Le Père Joseph Henlin est décédé le 25 mars 2011 à l'âge de 90 ans. Il était né à Waldighoffen le 28 janvier 1921. Ci-dessous sa biographie par R. Minéry, et ses obsèques par les DNA.

 

L’Abbé Joseph HENLIN

L'abbé Joseph HENLIN, enfant de Waldighoffen né le 28 janvier 1921, est décédé le 25 mars 2011 à l'âge de 90 ans.

Ses obsèques ont eu lieu mardi le 29 mars 2011 à 14 h 30 en l'église de Waldighoffen, sa paroisse natale.

Elles ont été présidées par l'Abbé Hubert SCHMITT, Vicaire Episcopal, lui aussi natif de notre Commune.

Nous exprimons à sa famille nos très sincères condoléances et nous souvenons de la présence régulière de l'Abbé HENLIN aux côtés des habitants de Waldighoffen pendant de nombreuses années.

Sa biographie :

René Minéry nous retrace sa biographie dans un article publié dans notre site (que vous trouverez sous le titre "Paroisse Sts Pierre et Paul"). En voici un extrait qui présente les principales étapes de la vie de l'Abbé Joseph HENLIN :

L'abbé Joseph HENLIN, né le 28 janvier 1921 à Waldighoffen, est fils de Victor et Marie Brand, cultivateurs et bûcheron, et l’aîné de cinq enfants.

Il fut, dès qu’il fréquenta l’école, servant de messe puis sacristain à 10 ans. Un jour il annonça à sa mère qu’il voulait être prêtre. En cette époque, l’aîné devait en général prendre la succession de l’exploitation, mais c’était plutôt une bénédiction pour le couple et en 1932, il entre au séminaire épiscopal de Zillisheim. Le 26 mai 1940, la maison natale et l’exploitation agricole de sa famille furent ravagées par un incendie (par malveillance d’un soldat cantonné dans la grange). Sous l’occupation en 1940, il fit son « Abitur » à Altkirch et continua les études en allemand à l’université de Fribourg-en-Brisgau. Comme tous les jeunes, il fut enrôlé de force en 1943 dans la « Kriegsmarine » et le matelot gardera toujours sur lui un missel et se rendra aussi souvent que possible à la messe, le fusil à l’épaule. Affecté dans une unité de transport maritime dans le détroit de Kvarner, dans la mer adriatique, dont la base se trouvait dans la baie de Fiume (Rijeka) dans l’ex Yougoslavie, il échappera par miracle au naufrage du bateau bourré de munitions. Ce bâtiment de la marine qui ne circulait que la nuit, fut bombardé le 1er septembre 1944, par des avions alliés.

Après bien des péripéties il retrouva son pays natal en juillet 1945. Joseph reprit ses études en français au grand séminaire de Strasbourg. Il dit sa première messe le 11 avril 1948 à Waldighoffen et fut nommé vicaire à Habsheim jusqu’en 1952. De 1952 à 1961, c’est à Colmar qu’il fut vicaire de la paroisse St. Antoine avant de retrouver le Sundgau et la source de l’Ill, comme curé de Winkel et Oberlarg.
Puis il sera le chargé d’âmes de la paroisse St. Martin d’Oltingue en 1976. En 1979, il prit en charge la paroisse de Kiffis et restera durant 20 années le curé des deux communautés. En 1973, il fut reçu avec une délégation de mineurs par le pape Paul VI. En 1996, à 75 ans, il prit sa retraite et s’installa auprès de sa sœur Jeanne, épouse Burger à Durmenach.

Photo fleurs décès

 (La photo de l'Abbé Henlin est de M. Nussbaumer)

Ses obsèques :

Obsèques de l’abbé Joseph Henlin - photo DNA
photo DNA
 

Il ne restait guère de place en l’église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul de Waldighoffen en cette belle journée printanière, pour les obsèques de l’abbé Joseph Henlin.

Ses anciens fidèles, dont un certain nombre de maires, sont venus de différentes paroisses sundgauviennes l’accompagner en sa dernière demeure. Il est décédé le 24 mars, à Luppach, dans sa 91 e année.

L’office a été célébré par le vicaire épiscopal Hubert Schmitt, assisté de nombreux prêtres dont Dominique Kress, curé-doyen ou encore Antoine Ditner, et quelques autres curés retraités. La chorale de Durmenach-Waldighoffen, dirigée par Jean-Pierre Kuntz a magnifiquement animé la messe d’adieu et l’orgue était tenu par Sébastien Linder.

Hubert Schmitt, au nom de l’évêché, a retracé l’ambiance familiale dans laquelle le défunt a passé sa jeunesse et les derniers jours de sa vie. Quant à Dominique Kress, il a fait revivre ses 62 années de prêtrise. Ses nièces ont rappelé la gentillesse de leur parrain -c’est ainsi qu’elles l’appelaient. « Il nous a conduits dans la vie, il nous a fait partager sa foi et nous a inculqué cette foi en Dieu. »

L’abbé Joseph Henlin est né le 28 janvier 1921, à Waldighoffen, dans une fratrie de cinq enfants, fils de Victor Henlin et de Marie Brand, une famille d’exploitants agricoles. Il fréquente le Petit séminaire de Zillisheim, puis le collège d’Altkirch, avant de partir pour deux ans à Fribourg en Allemagne. Durant les hostilités, il se retrouve marin sur l’Adriatique en 1943, dans la marine allemande. Fait prisonnier, blessé, il recouvre sa liberté en juillet 1945. Il passe trois ans au Grand séminaire de Strasbourg.

Il est ordonné prêtre le 4 avril 1948 en l’église de Waldighoffen par Mgr Weber, en même temps que l’abbé Antoine Ditner et les Pères spiritains Aloyse Grienenberger et Bernard Weigel. Il est nommé vicaire à Habsheim, puis vicaire en 1952 à Saint-Antoine de Colmar. Il devient, de 1961 à 1977, curé de Winkel et Oberlarg, puis, de 1976 à 1996, curé à Oltingue et Kiffis.

Retraité depuis 1996, il résidait chez sa sœur à Durmenach. Il officiait de temps à autre dans les paroisses des environs. En 2008, le jubilé de diamant sacerdotal des abbés Joseph Henlin et Antoine Ditner et du père Aloyse Grienenberger a été célébré à Waldighoffen. Joseph Henlin a été inhumé au cimetière de Waldighoffen, rejoignant ainsi ses parents.

Source DNA 2 avril 2011

Contenus corrélés
Paroisse Saints Pierre et Paul