Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Au fil du temps… Souvenirs Waldighoffen représenté à la remise de la Légion d'Honneur de Henri Goetschy
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Le 18 août 2010, Henri Goetschy a invité Charlotte Lidy et Henri Hoff à la remise de sa Légion d'Honneur par Pierre Schielé

Mots-clés associés :
Le Sénateur Honoraire et Président Honoraire du Conseil Général a invité une centaine de personnes à sa remise de médaille, dont des représentants de Waldighoffen.

La cérémonie

Henri GOETSCHY, Sénateur Honoraire du Haut-Rhin et ancien Président du Conseil Général du Haut-Rhin a bien sûr invité de nombreuses personnalités dont les présidents du Conseil Régional, du Conseil Général en activité ou non, les personnes avec lesquelles il a aimé travailler au cours de sa vie élective et professionnelle.

C'est son ami Pierre SCHIELE, ancien Député-Maire de Thann et Sénateur Honoraire qui lui a remis officiellement la médaille.

Médaille dédiée à ses 5 camarades exécutés en 1944 :

Il a voulu dédier sa Légion d'Honneur à ses cinq camarades de classe d'Altkirch, KREUTTER, ZIMMERMANN, KLEIN, FULLERINGER et BRUNGARD qui ont été exécutés en 1944 pour leur attitude contre le nazisme.

Henri GOETSCHY a dit dans son discours qu'il n'avait jamais pu obtenir de médaille à titre postume pour ses cinq amis. C'est pour cette raison qu'il leur dédie la sienne. Parmi ces 5 jeunes, un habitant de Waldighoffen, Charles KREUTTER, mort alors qu'il n'avait même pas 18 ans. Sa faute avait été de dire, après l'attentat manqué contre Hitler, en substance : "ils auraient mieux fait de réussir .."

Charlotte LIDY est la soeur de Charles. C'est pourquoi, avec Henri HOFF, elle a été invitée par Henri GOETSCHY.

Voici des photos de Henri GOETSCHY avec Charlotte LIDY et Henri HOFF à la cérémonie :

Henri Goetschy, Charlotte Lidy et Henri Hoff le 18 08 10 à Colmar Henri Goetschy, Henri Hoff et Charlotte Lidy

La presse s'est fait l'écho de la cérémonie 

Ci-dessous des documents extraits des DNA et de L'Alsace du 19 août 2010 :

Médaille Goetschy - Pierre Schielé et Henri Goetschy - photo DNA Médaille Goetschy, une partie d l’assemblée - photo DNA

Photos DNA :
Photo de gauche Pierre Schielé et Henri Goetschy; photo de droite une partie de l'assemblée. Les invités de Waldighoffen se trouvent à gauche de l'image.

Article des DNA du 19 08 2010 concernant la remise de la Légion d’Honneur de Henri Goetschy  Article de l’Alsace du 19 08 2010 concernant la remise de la Légion d’Honneur de Henri Goetschy
A gauche, article DNA du 19/08/2010; à droite, article L'Alsace du même jour (cliquez dessus pour mieux les voir).

Voici un autre extrait des DNA du 19 août 2010 rapportant des parties du discours de Henri GOETSCHY au cours de la cérémonie :

"En Goetschy dans le texte" :

A la tribune aménagée au siège du conseil général, Henri Goetschy a montré qu'il n'avait rien perdu de sa verve ni de son esprit critique. Morceaux choisis.
«Les représentants de l'Etat ne comprenaient rien à l'Alsace. Je peux vous dire que ça ne s'est pas amélioré».
«Ils (certains fonctionnaires d'Etat, ndlr) faisaient leur tâche, mais sans amour. Or, il n'y a rien de plus important».
«Lorsque j'ai été mis en examen, on m'a proposé un lit à l'hôpital Pasteur. J'ai répondu que c'est nous qui avions construit cette gendarmerie. Et comme on ne m'avait jamais invité à y dormir, j'ai répondu que je voulais le faire ce soir-là, pour vérifier si on avait bien construit ou non. Eh bien non, les lits étaient trop durs...»

Pompe-Afrique

«L'officier de la Police Judiciaire m'a demandé pourquoi mon successeur Jean-Jacques Weber m'avait appelé pompe à fric. Je lui ai répondu, non pas pompe à fric, mais pompe-Afrique. Nous avions donné un accès à l'eau à 15 à 20 % de la population du Mali».

«Vous avez fait une belle moisson de médailles sportives, ces derniers jours. Il faut maintenant vous préoccuper de l'éducation de l'esprit, de l'éducation linguistique et culturelle, pour préserver vos enfants de l'appauvrissement intellectuel»". (Ceci en forme de viatique en direction des décideurs politiques présents !)

Charles KREUTTER et Jean-Pierre ZIMMERMANN, des documents

Voyez ici pourquoi Charles KREUTTER, de Waldighoffen et Jean-Pierre ZIMMERMANN, de Carspach, ont été mis à mort par les nazis en août 1944. Voyez aussi les lettres qu'ils ont pu écrire le 15 août 1944 à leurs parents avant leur mort le 18 août 1944.
 

Retour à la page d'accueil

 

 

Contenus corrélés
Souvenirs