Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Le centenaire de l'armistice du 11 novembre

Mots-clés associés : , ,
La commémoration du centenaire de l’armistice de 1918 a été fêtée à Waldighoffen après l'office religieux concélébré par le Père Horstmann et le Père Sébastien.

 Le 11 novembre, une messe était donnée en mémoire de ceux qui sont morts pour la France. Le père Paul Horstmann et le curé Sébastien Schmitt, encadrés par les portes drapeaux des sections d’anciens combattants et les servants d’autel, ont rappelé le message fraternel de Dieu.

A l’issue de l’office, les élus locaux anciens combattants et habitants du village, entourés des soldats du feu, des portes drapeaux et des deux petites alsaciennes Léna et Maëlys, ont écouté avec attention les discours officiels et un célèbre poème, ode à la « Liberté ».

 

Devant le monument, Clément Heinis, président du Souvenir Français de l’arrondissement d’Altkirch, a remis la médaille et le diplôme de 20 ans de porte-drapeau du Souvenir Français à Antoine Mecker de Grentzingen, avant que des lumignons n’illuminent la nuit et rappellent pour chacun d’eux, les hommes et les femmes du village, militaires ou civils, emportés par les derniers conflits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dirigés par Mario Weigel, les musiciens de la Concordia ont illustré avec talent ces moments forts. Le dépôt de deux gerbes devant le monument aux morts a couronné cette cérémonie.

Au Forum, dans son discours le maire a rappelé que :

« le 11 novembre est devenu la  journée nationale d’hommage à tous les morts pour la France à la suite d’une loi votée en 2012 à la quasi-unanimité. Le but essentiel d’une commémoration consiste à rappeler aux citoyens de notre pays le souvenir de ceux qui ont été tués ou qui ont été les victimes d’une guerre pour que nous puissions vivre aujourd’hui libres et forts de notre mémoire collective. Mais, si nous sommes réunis, c’est bien davantage pour honorer notre devoir de mémoire que pour célébrer une victoire qui, au fil du temps, s’est empreinte d’un goût amer. En effet, comment parler de victoire lorsque l’on dénombre, au lendemain de cette guerre, près de 10 millions de morts civils et militaires,  plus de 20 millions de blessés, quelques 6 millions de mutilés ? Tous les combattants de ce conflit, dont l’année 2018  marque la fin du centenaire, sont aujourd’hui disparus. La grande guerre est passée à la mémoire de l’histoire. Les leçons du passé, nous les tirons chaque année, en nous recueillant au pied du monument aux morts. Mais surtout, ces leçons, transmettons les, par les mots, par l’éducation… »

Le discours de Madame Sabine Drexler, conseillère départementale, a précédé la remise de la médaille du Djebel échelon bronze à Guy Eggenspieler et le mérite UNC argent à André Oberdorf et Jean Wiss, nouveau président de l’UNC de Waldighoffen. L’assemblée a ensuite partagé le verre de l’amitié.

Retrouvez ci-dessous les photos de la cérémonie