Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Vie cultuelle Actualités Les obsèques du Curé Antoine DITNER, le 5 juin 2013 à Waldighoffen Les paroles d'accueil du Chanoine Hubert SCHMITT
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Les paroles d'accueil du Chanoine Hubert SCHMITT

Le Vicaire Episcopal, enfant de Waldighoffen, a accueilli l'assistance avec ces paroles :

Accueil – Célébration de la Pâque de l’abbé Antoine DITNER

Aujourd’hui, c’est avec une grande émotion que nous venons tous nous retrouver, chère Mademoiselle Marguerite, chère famille, chers amis, chers paroissiens, pour célébrer et rendre grâce pour la longue vie de prêtre de notre cher « Monsieur l’abbé ». Ensemble nous venons entourer de notre amitié et de notre affection Monsieur l’abbé Antoine DITNER, notre ami, votre frère, votre oncle, notre prêtre.

Chacun à sa manière, nous voulons lui dire merci pour tout ce que nous avons reçu de lui, merci pour ce que nous avons pu vivre avec lui.

Moi-même, allant à travers le département pour présider, au nom de notre archevêque, les célébrations des funérailles des prêtres, je vis avec vous tous un moment particulier. Même si j’ai été baptisé par le Chanoine DITNER, puis dans mon jeune âge, j’ai aussi été servant de messe chez le Chanoine, c’est avec l’abbé Antoine que j’ai vécu les étapes de ma vie chrétienne : première communion, profession de foi, puis aussi, mes ordinations et ma première messe, ici.

Ce que je viens de dire est vrai pour beaucoup d’entre nous, en remplaçant « ordinations et première messe » par « sacrement du mariage ». C’est une vraie grâce pour moi, et sans doute pour vous aussi, d’avoir pu cheminer  avec Monsieur l’abbé Antoine DITNER.

J’ai eu beaucoup de bonheur de passer au presbytère, un moment des lundis  après-midis, quand je revenais chez maman, en famille, à Waldighoffen, quand j’étais jeune prêtre dans la vallée de la Largue, puis jeune curé au Pays des Sources, à Winkel. Avec « Monsieur l’abbé », nous avons discuté de notre Eglise, on a refait l’Eglise, nous avons partagé nos joies et nos tristesses, nos questions et nos convictions.

Ici, à Waldighoffen, Monsieur l’abbé Antoine DITNER a vécu les premières heures du rapprochement des paroisses, un moment avec Grentzingen, Oberdorf et Henflingen, un temps avec Muespach, puis surtout avec Riespach durant de longues années. On ne parlait pas encore de « réaménagement pastoral », mais on tissait déjà des liens, on construisait des ponts…

Quand Antoine a quitté Waldighoffen, c’était une page qui se tournait. Même s’il était devenu prêtre coopérateur à Ballersdorf, il restait pour nous, ici, le troisième DITNER de la dynastie, celui que nous avons connu et aimé. Il ne cessait de s’intéresser à la vie pastorale avec humour et beaucoup d’affection, c’était un vrai sage toujours intéressé par la vie des communautés, toujours curieux de ce qui se passait à Waldighoffen.

Nous avons tous connu Monsieur l’abbé Antoine DITNER. Il a été un compagnon de route pour chacun d’entre nous. Il nous a permis de nous mettre en chemin vers Dieu. Nous voulons nous souvenir de sa vie de prêtre : une vie donnée à Dieu, pour l’Eglise, pour les communautés chrétiennes dont il avait la charge, pour les croyants que nous sommes.

Je viens témoigner ici de la reconnaissance de la communauté diocésaine pour son ministère de prêtre. En tant que vicaire épiscopal du Haut-Rhin et surtout en tant que «fils spirituel» de Antoine, je veux vous transmettre les fraternelles condoléances de notre archevêque, Mgr Jean-Pierre GRALLET et de tout le conseil épiscopal, à vous, Melle Marguerite, sa sœur et fidèle aide au prêtre, vous son frère Joseph, vous sa famille,  nièces et neveux, petits neveux, vous ses proches, ses amis, et tous ceux qui souffrent de son départ, à tous ceux qui ont collaboré avec lui dans sa vie de prêtre, et vous qui l’avez accompagné et entouré de tant d’affection dans les jours de son grand âge, à la Marpa à Bréchaumont, puis maintenant à l’Ehpad de Waldighoffen.

Je vous transmets également un message particulier de Mgr Léon HEGELE, ancien évêque auxiliaire et ancien vicaire épiscopal du Sundgau. Il nous assure de sa prière et de sa communion. Il me disait combien il avait aimé collaborer avec Antoine, il me confiait toute sa joie d’avoir connu un tel frère prêtre.

Je veux saluer les nombreux prêtres, amis d’Antoine, les prêtres du Sundgau, de la Zone Pastorale  et ceux qui sont venus d’ailleurs. Nous pensons à ceux qui n’ont pas pu venir nous rejoindre : je veux excuser Monsieur le Doyen Dominique KRESS.

Je salue avec émotion les anciens paroissiens de Monsieur l’abbé Antoine DITNER.

Je tiens à remercier de tout cœur toutes les personnes qui ont entouré Antoine, ceux qui lui ont été proches au long de sa vie de prêtre, en paroisse, puis tous ceux qui l’ont soigné, dans les établissements où il s’est retiré, avec Melle Marguerite.

Je veux remercier aussi Madame Monique BISCHHOFF, notre déléguée diocésaine du Service diocésain des prêtres âgés et malades et qui a rencontré plusieurs fois l’abbé Antoine DITNER.

Ensemble, nous voulons rendre grâce à Dieu pour cette vie de prêtre, et nous voulons confier notre frère prêtre Antoine à la miséricorde et à la tendresse de Dieu.