Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Vie cultuelle Communauté de paroisses St Sébastien sur Ill et Gersbach L'histoire de chaque paroisse de la Communauté de Paroisses St Sébastien de l'Ill et du Gersbach Historique de l'église Sts Pierre et Paul de WALDIGHOFFEN, l'une des paroisses de la Communuté de Paroisses St Sébastien sur Ill et Gersbach
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Historique de l'église Sts Pierre et Paul de WALDIGHOFFEN, l'une des paroisses de la Communuté de Paroisses St Sébastien sur Ill et Gersbach

Document réalisé à partir de la Passerelle, le Bulletin Interparoissial sept-nov 2012. Texte plus complet par JL Laborde, président du Conseil de Fabrique.

PAROISSE Sts PIERRE et PAUL de WALDIGHOFFEN : l'église de Waldighoffen

C'est au XIV° siècle que la première trace écrite de la construction d’une chapelle dédié à St Pierre, est mentionnée dans le cadre du village de Waldighoffen.

Moins d’un siècle plus tard, vers 1445, la première église « en dur » est construite par les nobles de la famille d’Eptingen et prend ainsi la place de la chapelle initiale. Cette église est de style flamboyant. Le chœur avec sa belle voûte et ses fenêtres aux fines nervures servait à la noblesse, de lieu de sépulture. Du côté gauche du chœur se trouve encore une custode sur une colonne vrillée, encastrée dans le mur, datant de la même période. On suppose qu’un autel en pierre servait à célébrer la messe.

Depuis l’origine la petite paroisse de Waldighoffen ne constituait qu’un vicariat dépendant de Grentzingen. En 1584, Wilhelm d’Eptingen obtint pour une période de 10 ans, le statut de paroisse autonome pour le village. Mais ce n’est qu’en 1700, grâce à l’opiniâtreté de la population et des requêtes des nobles d’Eptingen auprès des autorités de tutelle, que la paroisse devint effectivement et définitivement « paroisse autonome ».

Au cours du XVIII° siècle, la paroisse fit l’acquisition d’un maitre autel de style baroque, celui-ci est l’œuvre d’un artiste sundgauvien, Joseph Xavier Hauwiller, originaire de Magstatt le bas. Cet autel proviendrait de l’église d’un monastère.

Il est constitué par deux tableaux latéraux, peints sur bois, représentant la nativité et la circoncision du Christ. Le tableau central principal, peint sur toile, évoque les fiançailles de Marie et de Joseph. Quatre statues en bois polychrome symbolisant Sts Pierre et Paul, patrons de l’église, ainsi que Sts Blaise et Barthelemy, complètent l’ensemble remarquable de ce mobilier liturgique.

Au début du XIX° siècle, la population ayant atteint près de 700 âmes, le premier agrandissement est effectué en 1835, par l’allongement de l’église « primitive » et ceci grâce au curé Koenig.

C’est le 1° juin 1869, avec l’arrivée du curé Grégoire Ditner que débutera la « saga » des curés Ditner qui durera 120 ans.

La construction de l’actuel presbytère (1872) précède d’une vingtaine d’année la décision d’agrandir, pour la deuxième fois, l’église primitive et ceci toujours pour des raisons démographiques. Il faudra attendre 1902, après de nombreuses péripéties, pour voir commencer les travaux de fondation de cette extension.

C’est en 1907 que fut installée la nouvelle sacristie et que furent démontés l’ancien clocher et l’ancienne sacristie. C’est aussi cette année-là que fut inauguré, « l’harmonieuse dissymétrie » de l’église telle que nous pouvons l’admirer de nos jours.

Grégoire Ditner prend sa retraite le 1° janvier 1916 et décède en 1919.

Son neveu, Alphonse, lui succède à la même date et doit faire face aux affres de la guerre 14-18. En 1917, les autorités allemandes confisquent et démontent  les deux cloches ainsi que 70 tuyaux d’orgue sur 83. En 1923, il parachève l’œuvre de son oncle en passant commande de cinq nouvelles cloches aux Ets Gripon de Brest. En 1926, des travaux de peinture sont réalisés : le plafond de la nef de l’ancienne église fut orné d’une fresque représentant la Trinité. Le chœur principal est orné lui par des peintures ainsi que la nef centrale par des volutes.  Les vitraux de l’ancienne église sortent des ateliers Ott de Strasbourg et ceux de la nouvelle église des ateliers Hug de Mulhouse. En 1962, Alphonse Ditner prend sa retraite et lui succède alors son neveu Antoine Ditner.

Le curé Antoine Ditner sera lui aussi dans la lignée des bâtisseurs puisque sous son impulsion, le foyer paroissial sort de terre en 1969. En 1975 s’en suit la rénovation intérieure du réseau électrique datant de 1915 et des enduits. Ces peintures, trop dégradés par le temps, ont été occultées lors de cette  rénovation.

De cette restauration des enduits ne restent plus que les six médaillons ornant la nef centrale et représentant Sts Grégoire, Alphonse, Jean-Baptiste, Morand, Pie X et le roi David.

Puis en 1980, la restauration des pierres de taille, le renforcement de l’assise du clocher et la réfection de la toiture ont lieu. Et en fin de compte, en 1983, c’est le tour de la réfection de l’orgue (installé en 1907) qui présentait des faiblesses au niveau de la soufflerie.

La  rénovation actuelle, ayant débuté ce mois de septembre 2012, touchera, pour la partie extérieure, l’aménagement du parvis, l’accès au presbytère, la toiture de l’église et son lattage, la reprise des fissures, des pierres de taille dégradées et des enduits extérieurs.

Pour l’intérieur seront concernés : le réseau électrique, les enduits, la sonorisation, les luminaires, la préservation de l’orgue avec démontage partiel, la restauration complète des maitres autels par démontage et transfert à Strasbourg ainsi que la quasi-totalité du mobilier liturgique.

Le coût de la restauration du mobilier liturgique étant très important, une souscription, par le biais d’un partenariat avec la Fondation du Patrimoine de Strasbourg, va être mise en place ce mois de septembre 2012.

Grâce aux dons que nous espérons recevoir pour cette rénovation, la Fondation abondera toutes les sommes réservées à ce projet par des fonds recueillis par le biais du mécénat.

Notre espérance et notre confiance va vers les paroissiens actuels et ceux ayant quitté la paroisse mais toujours rattachés à la beauté de notre église Sts Pierre et Paul.

 

Avec le lien ci-dessous, vous aurez d'autres infos et des photos sur l'histoire de notre église :