Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Vie pratique Sécurité et santé Gare aux tiques Gare aux tiques
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo

 


 

Espace de discussion

Actions sur le document

Gare aux tiques

Mots-clés associés :
La tique, une menace à ne pas prendre à la légère. Action contre la tique et les maladies qu'elle transmet.

Pourquoi se méfier de la tique ?

Les tiques sont des vecteurs de maladies importants en médecine humaine et vétérinaire.

Hématophages, elles se nourrissent de sang et vivent aux dépens des animaux et parfois des être humains.

C'est lors de leur "repas" sanguin qu'elles peuvent transmettre une variété importante de germes.

En Alsace, la borréliose de Lyme (ou maladie de Lyme) est actuellement la plus préoccupante (environ 3000 cas par an)

A quoi ressemble une tique ?

La tique est un acarien visible à l'oeil nu mais de très petite taille.

En Alsace, c'est le type Ixodes Ricinus que l'on rencontre.

La croissance passe par 3 stases :

  • La larve, 1 mm après éclosion de l'oeuf
  • La nymphe, 2 mm
  • L'adulte, 4 mm

Où rencontre-t-on la tique ?

Les tiques vivent dans les milieux humides tels que forêt, bois, talus (fougères, genêts, hautes herbes) et les prairies.

On trouve les tiques aussi bien dans les parcs des villes que dans les jardins.

Comment vit la tique ?

Pour se développer et passer d'un stade à l'autre (larve, nymphe, adulte), la tique a besoin d'un repas sanguin qui peut durer plusieurs jours.

Son activité de croissance est maximale au printemps et au début de l'automne.

Comment la tique s'accroche-t-elle à l'homme ou à l'animal ?

La tique repère sa cible postée sur des herbes hautes, puis attirée par les mouvements, la chaleur ou le gaz carbonique émis par l'animal ou l'homme, s'accroche à lui.

Elle cherche ensuite à piquer préferentiellement les zones humides de la peau (pli des genoux, aine, aisselle ...)

La partie antérieure de la tique comporte un rostre qu'elle enfonce dans la peau. Ce rostre est hérissé d'épines implantées de façon rétrograde permettant à la tique de rester fixée dans la peau.

Peut-on éviter le risque de piqûre de tique ?

Si possible, rester sur le sgrands chemins et porter des vêtements clairs pour faciliter un repérage très précoce, déjà pendant la promenade.

Mais attention !

Des vêtements couvrant bras et jambes n'empêchent cependant pas une tique de se faufiler en dessous.

De même, l'utilisation de répulsifs appliqués sur la peau ou sus les vêtements se donnent pas une garantie de non piqûre (aucun n'est efficace à 100%)

Comment repérer une tique sur son corps ?

Il est impératif au retour d'une promenade en zone à risque de s'inspecter (ou de se faire examiner par un proche) minutieusement le corps entier, cuir chevelu compris.

On peut déjà au cours de la promenade, la repérer sur ses vêtements, ou la sentir progresser sur sa peau.

Comme elle n'a pas encore eu le temps de se fixer, il est facile de l'enlever.

Comment enlever la tique ?

Cela se fait par un geste simple à l'aide d'un tir tique ou d'une pince fine.

Il ne faut surtout pas appliquer au préalable de l'alcool, de l'huile, de l'éther ou tout autre produit.

Extraction au tire tique

  1. On engage le tire tique en abordant la tique sur le côté (la tique se loge aisément dans la fente du crochet)
  2. Tourner lentement sans tirer jusqu'à ce que la tique se décroche. C'est un procédé rapide et indolore permettant de retirer la tique en toute sécurité. Ensuite, il faut désinfecter la zone de piqûre.

Que faire après une piqûre de tique ?

Il est indispensable de surveiller la zone de piqûre dans les jours voire dans les semaines qui suivent (entre 3 à 8 semaines).

En cas d'apparition d'une plaque rouge s'élargissant progressivement autour du point de piqûre ou d'autre symptôme comme des maux de tête, de la fièvre, une fatigue anormale, des douleurs ... il faudra consulter son médecin traitant.

En effet, un traitement adapté permettra entre autre d'éviter le développement d'une maladie de Lyme.

Important

  • Plus la tique reste longtemps, plus le risque de transmission de maladie augmente
  • S'inspecter minutieusement tout le corps au retour de chaque promenade
  • Enlever la tique le plus précocement possible est primordial,
  • et désinfecter la zone de piqûre.

Télécharger ce document au format pdf (1,2 Mo)

A consulter aussi le site de la MSA Alsace