Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil Vie pratique Espace de discussion La vie du village Rive gauche : Le Dennach
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo



 

Espace de discussion

Actions sur le document

Rive gauche : Le Dennach

Remonter à La vie du village

Rive gauche : Le Dennach

Envoyé par gfsmit le 24 Avril 2010 à 07:27

Lecteur assidu de l'histoire de ma Commune, je tiens à féliciter le "Cercle d'Histoire" et surtout Bernadette HAAS pour l'avoir retracée et publiée sur Internet ainsi que René MINERY pour les anecdotes. J'aimerais toutefois connaître l'origine de mon quartier situé sur la rive gauche de l'Ill : "le Dennach". Un ancien maire du village à prétendu que le Dennach n'était pas de consonnance française et l'a débaptisé en rue de Ferrette et de Roppentzwiller (sic).

En ce qui concerne l'origine, un habitant de Hausgauen prétend que le quartier a été formé par des habitants du village de "Dannach" ou "Tannach" qui a été détruit par les Suédois et dont il subsiste la chappelle ST Brice entre Hausgauen et Schwoben. Un autre de Waldighoffen suppose que le Dennach aurait été peuplé par d'anciens prisonniers (voir bagnards) graçiés par l'Etat pour faits héroïques. Il invoque comme preuve qu'avant la première guerre mondiale les habitants du centre appréhendaient de se rendre au Dennach. Même les cercueils des décédés  devaient être posés à l'entrée du quartier car Monsieur le Curé refusait de s'y engager.

D'avance je remercie les historiens pour apporter des précisions quant à l'origine de ce quartier de la rive gauche précédemment dénommé "le Dennach".

                                                                                              F. Schmitt

 

Re: Rive gauche : Le Dennach

Envoyé par bhaas le 25 Avril 2010 à 13:02

L’origine du quartier «Dennach» est inconnue.

Est-ce parce qu’il ressemblait au village de Dennach près de Hausgauen ?

Ou bien le nom proviendrait d’une expression d’un noble, qui en construisant un deuxième château au lieu-dit « Berglé » dans ce quartier, aurait dit qu’il le faisait « dem nach » (d’après celui existant).

Au 18e siècle, ce hameau ne comptait que quelques petites huttes couvertes de chaumes installées sur le chemin vicinal n° 1, qui menait à travers la forêt, vers Ferrette. Ses habitants avaient beaucoup de difficultés pour se rentre au village car le chemin d’accès passait par la rivière de l’Ill et la passerelle en bois devenait impraticable en période de pluie. Les «Dennachois» formaient une communauté à part et protestaient continuellement auprès de la municipalité, demandant la construction d’un pont. Se sentant abandonnés, ils violaient toutes les lois ; le maraudage et le braconnage devenaient une tradition.

Après l’annexion de l’Alsace au Reich, en 1871, des contrebandiers y installèrent leur quartier général. Les gens ne pratiquaient ces délits qu’en raison de leur pauvreté et dans le seul but de subsister. On ne peut pas comparer ce hameau avec un quartier chaud actuel des grandes agglomérations.

Pour répondre et tranquilliser Monsieur Schmitt, lui et tous les habitants de ce quartier, ne sont pas les descendants du fameux bagnard, appelé «D’r Kaisersepp»*. D’après les transmissions orales des personnes qui ont vécu cette période, cet individu, qui ne respectait «ni Dieu ni maître», mourut misérablement sans laisser de progéniture.

Le «Dennach» ne figure sur aucune carte ou plan cadastral, mais dans une délibération du Conseil Municipal de février 1860, il est mentionné comme hameau faisant partie du village. Pour le courrier, Dennachweg ou rue de Dennach furent utilisés jusqu’en avril 1969, où les rues furent rebaptisés rue de Ferrette et rue de Roppentzwiller, malgré la protestation de deux conseillers Dennachois. Avant la construction des lotissements sur la «Rive gauche de l’Ill», les Dennachois avait désigné leur propre maire. C’est à Meyer Eugène dit «Heieri», suivi du jovial et regretté Schmitt Paul  que revenaient cet honneur. Depuis, le poste est vacant. …

Tout le comité du Cercle d’Histoire ne peut qu’encourager Fernand Schmitt, qui était conseiller municipal durant 24 ans, de créer une amicale des anciens et nouveaux résidents. Même si ce n’est que pour une rencontre annuelle, et assurément conviviale, autour de la fontaine. L’honneur et l’étymologie seraient saufs!

Re: Rive gauche : Le Dennach

Envoyé par gfsmit le 26 Avril 2010 à 19:57

merci à Bernadette HAAS pour la rétrospective sur le "Dennach". Je sais qu'en étant conseiller municipal, malgré mon opposition farouche, le maire a quand même supprimé le nom du quartier en le scindant en rue de Ferrette et rue de Roppentzwiller.

En ce qui concerne l'amicale des anciens et nouveaux autour de la fontaine, l'idée mérite de s'y intéresser. Mais j'ai peur que le débit de cette fontaine, ayant subi plusieurs modifications en ce qui concerne sa source, n'a plus assez de débit pour arriver à faire jaillir l'enthousiasme des anciens orphelins de nos regrettés maires du Dennach !

L'espoir fait vivre ..........!

 

 

Répondre
Les URLs seront automatiquement formatées. Les balises HTML simples sont acceptées.
Rendu par Ploneboard
Historique
Action Effectuée par Date et Heure Commentaire
Activer gfsmit 24/04/2010 08:27 Aucun commentaire.