Personal tools
S'inscrire

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil WALDImag De tout et de rien L'INCENDIE du 1er janvier 2014 à RIQUEWIHR (une nonagénaire tuée, 2 blessés) : une catastrophe pour le patrimoine historique alsacien - VIDEOS
Accueil Mairie

Mairie - 4 place Jeanne d'Arc

68640 WALDIGHOFFEN

Tel : 03 89 25 80 26 - Fax : 03 89 07 71 26

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Mercredi

de 10h00 à 12h00

Contacter la Mairie par courriel

Adresses et téléphones indispensables

Votre météo

 


 

Espace de discussion

Actions sur le document

L'INCENDIE du 1er janvier 2014 à RIQUEWIHR (une nonagénaire tuée, 2 blessés) : une catastrophe pour le patrimoine historique alsacien - VIDEOS

Mots-clés associés : , , ,
Cet incendie touche tous les alsaciens et les amoureux de l'Alsace. Une personne de 90 ans est malheureusement décédée.


Photo Patrick Kerber - DNA

Riquewihr (troisième commune d’Alsace, après Strasbourg et Colmar, par le nombre de bâtiments protégés par les Monuments historiques) a perdu le 1er janvier 2014, dans un dramatique incendie qui s’est déclaré dans son centre historique, trois maisons datant du XVIe siècle.

L'incendie fut d'autant plus dramatique que le décès d'une nonagénaire et les blessures de 2 autres personnes, dont la nièce de la personne décédée et un touriste qui a voulu lui porter secours, sont à déplorer.

Situées dans le haut de la rue du général de Gaulle, ces trois maisons font face à la tour du Dolder, qui abritait autrefois un veilleur chargé de surveiller les incendies.

La maison d’où le feu est parti était la dernière de Riquewihr encore recouverte de son crépi centenaire et était à ce titre souvent montrée du doigt, car elle tranchait avec les maisons alentour qui avaient dévoilé depuis longtemps leurs jolies façades à colombages.

Les deux maisons situées de part et d’autre de la maison crépie ont été totalement ravagées.

Une quatrième bâtisse du XVIe siècle, le restaurant Au Dolder, qui serait le plus ancien de Riquewihr, a été impacté au niveau de la toiture uniquement.

« C’est une catastrophe » commente ci-dessous André Hugel, secrétaire de la Société d’Histoire de Rickewihr - 2 mn 07 (source DNA.fr) :

Reportage France 2 du 2 janvier 2014 - 1 mn 02 :

Une autre vidéo impressionnante (patkerbla) - 1 mn 01 :

Le journaliste Jérôme Gil (L'Alsace) a mis en ligne cette vidéo filmée depuis les airs par Gilbert Pâques - 1 mn 18 :

Et pour finir, une vidéo prise au début de l'incendie par un touriste espagnol. Cette vidéo a créé une polémique sur la rapidité d'intervention dans laquelle nous n'entrons pas, car le travail des pompiers est difficile - 6 mn 08 :

Réponses aux questions suscitées par cette vidéo :

Pourquoi voit-on les sapeurs-pompiers s’équiper sur place ?

Le centre d’intervention de Riquewihr est situé à quelques dizaines de mètres du lieu du sinistre.
Les pompiers n’ont pas eu le temps de s’équiper durant le trajet comme ils peuvent le faire d’habitude.
C’est la raison pour laquelle on distingue un pompier sans casque, un autre en train d’ajuster son appareil respiratoire isolant.

L’intervention a-t-elle été suffisamment rapide ?

Les images pourraient montrer des hésitations dans l’intervention, voire de l’attentisme.
Le service départemental d’incendie et de secours du Haut-Rhin est catégorique :
« Le chef d’agrès et ses hommes ont fait correctement leur travail, indique le lieutenant-colonel Philippe Hauwiller.
Les deux premières étapes de la procédure d’intervention c’est la reconnaissance et le sauvetage. Tout cela a été respecté ».

Pourquoi les sapeurs-pompiers semblent tarder à déployer des lances ?

Au début de la vidéo, un léger panache de fumée s’échappe d’une fenêtre du 60, rue du Général-de-Gaulle. « La vidéo est trompeuse parce qu’elle n’offre qu’une vue partielle, corrige l’officier du SDIS. Le foyer principal se situe en effet à l’arrière et reste donc invisible sur la vidéo. D’ailleurs quand l’échelle à coulisses est déployée, c’est à l’arrière de la maison. Un binôme de pompiers avec des appareils respiratoires est rapidement engagé, un second intervient en sécurité du premier. Et se précipiter à installer une lance dans une mauvaise direction est préjudiciable à la suite de l’intervention ».

Source : DNA